Développement des ENR et approvisionnement électrique risquent de ne pas faire bon ménage

Comme toujours, un sujet a priori simple, cache en réalité de nombreuses réalités bien plus complexes. Le développement des énergies renouvelables ne fait pas exception : alors que nombre de pays européens – et du monde – se sont fixés des objectifs certainement un peu trop ambitieux dans ce domaine, il s’avère que les solutions de pilotage de la demande et de stockage des productions ne suivent pas. Une situation qui débouchera inévitablement sur des périodes de tension sur le réseau électrique, voire de possibles pannes. Particulièrement en Europe, où les systèmes de transport d’électricité des États-membres sont interconnectés. Dans une note consacrée à la sécurité d’approvisionnement électrique sur le Vieux Continent à l’horizon 2030, France Stratégie relève que la crise sanitaire et économique du Covid-19 a déjà mis en avant les difficultés et les inquiétudes des acteurs de la filière électrique à ce sujet. En parallèle, les arrêts programmés d’unités de production, telles que les centrales au charbon ou les réacteurs nucléaires, dans de nombreux pays européens, font peser un risque non-négligeable de déséquilibre offre-demande sur le réseau d’électricité.