Couvre-feu : Bercy prolonge les prêts garantis par l’Etat jusqu’en 2021

Du fait de l’entrée en vigueur du couvre-feu à compter du 17 octobre 2020 dans l’Île-de-France et huit métropoles, le ministère de l’Économie a annoncé ce 15 octobre la prolongation de certains dispositifs d’aides aux entreprises. Si la plupart des mesures annoncées concernent surtout les secteurs les plus durement touchés par la crise (hôtellerie, restauration…), Bruno Le Maire a annoncé le prolongement du dispositif des prêts garantis par l’État (PGE), pour tous les secteurs, jusqu’au 30 juin 2021 (au lieu de 31 décembre 2020). “Les entreprises, tous secteurs confondus, ayant besoin de trésorerie, peuvent bénéficier du prêt garanti par l’État dont le montant maximal est fixé à 25% du chiffre d’affaires 2019”, a ainsi précisé le locataire de Bercy.

 

Un nouveau protocole sanitaire pour les entreprises bientôt disponible

 

Les pouvoirs publics ont également, à ce sujet, demandé à la Fédération bancaire française “d’examiner un report du remboursement de ces prêts pour une année supplémentaire pour les entreprises qui en ont réellement besoin” – aujourd’hui, le temps de remboursement maximal proposé est de six ans. Bercy a également indiqué le prolongement des prêts directs de l’État pour les entreprises les plus en difficultés, et ce jusqu’au 30 juin 2021. “Pour toutes les entreprises qui souhaiteraient se renseigner sur ce prêt direct de l’État et sur les aides de l’État, nous mettons en place un numéro téléphonique national unique à Bercy qui sera disponible sous une quinzaine de jours.”

 

 

En ce qui concerne le télétravail, la ministre chargée du sujet, Élisabeth Borne, invite les entreprises à engager un dialogue social pour trouver le bon équilibre entre la limitation de la propagation du virus, l’efficacité au sein des organisations et le non-isolement des travailleurs. “Il est demandé aux entreprises, tout particulièrement celles situées dans les zones de couvre-feu, de définir un nombre de jours minimal de télétravail par semaine, pour les postes qui le permettent, et d’étaler les horaires de départ et d’arrivée au travail.” Un nouveau protocole sanitaire pour les entreprises devrait être disponible dans les jours à venir.